Comédie pour deux actrices et un lampadaire préparé.

Orloff débarque dans un pays qu’il ne connait pas. Il fait nuit, sa carte ne parvient pas à le guider, son parapluie ne lui sert à rien. Il croise alors la lumière d’un lampadaire, et le lunatique falotier venu y faire sa pause, un certain Zapal. Va débuter alors un dialogue de sourds où l’autre sert de toile blanche, innocente, impartiale à toute les excentricités des esprits libres. La folie de l’un nourrira les délires de l’autre dans une farce philosophique, mais pas trop, le tout saupoudré de références aussi hétéroclites que Saint Exupéry, les Monthy Pythons, Valère Novarina, Pokémon, Cervantes, le contenu d’un frigo et la critique de la raison pure selon Emmanuel Kant, ou était-ce un essai sur la survie en milieu aqueux ..?            


Télécharger la plaquette

ORLOFF     Retour